Il est aujourd'hui possible de virtualiser le contrôleur en l'exécutant de manière distribuée. Les points d'accès intelligents peuvent alors se gérer de façon coordonnée.

Les contrôleurs WLAN (un appareil ou un serveur monté en rack) fonctionnent avec des points d'accès légers (PA) qui récupèrent leur micrologiciel et leur configuration à partir du contrôleur WLAN, offrant ainsi un point unique de gestion et de défaillance pour l'ensemble du réseau sans fil. Il agit également comme un commutateur et un pare-feu pour tout le trafic sans fil qui est acheminé par le contrôleur. Il s'agit d'un point de contrôle et de terminaison unique pour tout le trafic sans fil.

Aujourd'hui, il est possible de virtualiser le contrôleur, de le déployer et de le faire fonctionner de manière distribuée dans les points d'accès eux-mêmes avec une intelligence coordonnée. Les PA intelligents et avancés sont gérés comme un système unique ou un cluster et gèrent les avions de contrôle et d'acheminement de manière distribuée et coordonnée.

Une solution de gestion unifiée et de contrôle distribué élimine le contrôleur précédemment requis des architectures de déploiement sans fil, ce qui offre de nombreux avantages potentiels aux organisations et à leurs services informatiques.

wifi-vs-5g-whitepaper-thumbnail-fr

Télécharger le livre blanc

Wi-Fi 6 podcast: en quoi consiste cette nouvelle norme Wi-Fi?

Écouter le podcast

Avantages

  • Lower CAPEX: Controller-based architectures involve high upfront capital expenses. They also involve high licensing and maintenance costs. With a distributed control architecture, CAPEX is reduced as no controller is required.
  • Lower OPEX: No controller means less equipment to operate and manage. This provides several OPEX benefits including the need for less rack space, less power and cooling requirements, no maintenance fees (especially for unused backup controllers), and less equipment to be monitored by the IT department.
  • Increased resiliency: In a centralized controller-based architecture, the controller is a single point of failure for the entire wireless network impacting all wireless traffic when the controller fails. The only way to minimize the impact is to add additional redundant controllers, but this comes at a cost. With a distributed control architecture, that single point of failure does not exist. Indeed, the controller function is no longer centralized but shared by all APs in the domain of management.
  • No traffic bottleneck and decreased latency: The WLAN is expected today to connect bandwidth-hungry and/or latency sensitive applications. Over the years, the technology has improved to provide increasing levels of throughput with IEEE standards 802.11a/b/g/n and now 802.11ac. With the distributed control approach, the traffic is no longer tunneled to centralized equipment but directly bridged into the local Ethernet switch.
  • Better scalability: When the maximum number of APs that a controller can manage is reached, deploying additional APs requires an additional controller. The distributed control architecture offers much better scalability as no controller equipment is needed, regardless of the size of the deployment.
 

Produits connexes
Documents associés
Trouver plus de documents
Cela pourrait également vous intéresser: